• -81,00 €
Référence: 158564

50 Timbres neufs Colonies d'Outre-mer

119,00 € Économisez 81,00 €
200,00 €
...

Paiement sécurisé

Satisfait ou remboursé

Besoin d’aide ?

Paiement en 3X sans frais

Lot de 50 timbres neufs des anciennes colonies d'Outre-mer 

Nous avons reconstitué une superbe collection des anciennes colonies d'outre-mer: Afrique équatoriale, Tchad, Proche-Orient, Algérie, Tunisie, Maroc, etc... selon nos stocks, avec parfois des pays qui n'existent plus... 

Il y a une nette ascension pour ces timbres fabuleusement beaux, bien que depuis ces dernières années, les cotations de ces timbres soient en nette augmentation, ils sont tout de même encore largement sous-cotés et très abordables.

Les vrais philatélistes ne s’y trompent pas actuellement, que ce soient nos amis Européens, Américains ou Français.

Une demande de plus en plus importe s’exerce chaque année sur le marché philatélique pour ces pièces.

Les timbres anciens des anciennes colonies Françaises sont parmi les plus recherchés et collectionnés de France. 

Photos non contractuelles, exemples de timbres que vous pourrez recevoir dans votre lot.

 

L’Empire colonial français est l'ensemble des colonies, protectorats, territoires sous mandat et territoires ayant été sous tutelle, gouvernés ou administrés par la France. Inauguré au XVIe siècle, il a connu une évolution très contrastée selon les époques, aussi bien par son étendue que par sa population ou sa richesse.

Les possessions coloniales ont connu différents statuts et modes d'exploitation ; des colonies antillaises esclavagistes du XVIIe et du XVIIIe siècle à l'Algérie française, partie intégrante de la France à certaines périodes, en passant par les protectorats de Tunisie et du Maroc et les territoires sous mandat de Syrie et du Liban.

On distingue généralement deux grandes périodes, le pivot étant la guerre de Sept Ans, puis la Révolution et l'époque napoléonienne, épisodes au cours desquels la France perdit pratiquement l'ensemble de sa première aventure coloniale.

Le premier espace colonial, constitué à partir du XVIe siècle comprend des territoires nord-américains, quelques îles des Antilles, les Mascareignes et des établissements en Inde et en Afrique. Il s'étendait sur 10 000 000 km2.

La guerre de Sept Ans se solde par la perte d'une grande partie des territoires coloniaux de la France au profit de la Grande-Bretagne (Nouvelle-France et en Inde). L'empire colonial survit malgré tout et connaît une certaine prospérité grâce aux exportations antillaises (Saint-domingue, Martinique, Guadeloupe) de café et surtout de sucre entre 1763 et la fin des années 1780. Il s'effondre toutefois brutalement au point de disparaître presque entièrement à la suite de l'époque napoléonienne.

Le second espace colonial, constitué à partir des années 1830, se compose principalement de régions d'Afrique acquises à partir des anciens comptoirs, mais aussi d'Asie (Indochine) et d'Océanie (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Nouvelles-Hébrides). Ce second empire colonial fut au cours de la seconde moitié du XVIe et au XXe siècle le deuxième plus vaste du monde, derrière l'empire colonial britannique. Présent sur tous les continents, il s'étendait à son apogée, de 1919 à 1939, sur 12 347 000 km2, où vivaient 68 690 000 habitants en 1939. En incluant la France métropolitaine, les terres sous souveraineté française atteignaient ainsi la superficie de 12 898 000 km2, soit près d’1/10 de la surface de la Terre, abritant une population de 110 millions d'habitants à la veille de la Seconde Guerre mondiale, soit 5 % de la population mondiale à l'époque.

L’empire colonial français fut, tout particulièrement sous le régime républicain, appuyé sur l’idée d’une mission civilisatrice. Sous l’ancien régime, la conversion au catholicisme était déjà un motif important dans la justification du colonialisme.

Aujourd'hui, les restes de ce vaste empire colonial constituent la France d'outre-mer (les anciens « DOM-TOM »), une douzaine de territoires insulaires dans l'Atlantique, les Antilles, l'océan Indien, le Pacifique sud, au large de l'Antarctique, ainsi que la Guyane sur la côte nord de l'Amérique du Sud, pour une superficie émergée totale de 119 394 km2, soit à peine 1 % de la superficie de l'empire colonial à son apogée entre les deux guerres mondiales. D'une faible superficie émergée, ces DOM-TOM permettent toutefois à la France de revendiquer la plus grande zone économique exclusive (ZEE) au monde, couvrant 11 691 000 km d'océans, devant celle des États-Unis.

 

Aucun avis n'a été publié pour le moment.